EHPAD - La semaine bleu c'est quoi ?

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ces 7 jours annuels constituent un moment privilégié pour informer et sensibiliser l’opinion sur la contribution des retraités à la vie économique, sociale et culturelle, sur les préoccupations et difficultés rencontrées par les personnes âgées, sur les réalisations et projets des associations.

Cet événement est l’occasion pour les acteurs qui travaillent régulièrement auprès des aînés, d’organiser tout au long de la semaine des animations qui permettent de créer des liens entre générations en invitant le grand public à prendre conscience de la place et du rôle social que jouent les « vieux » dans notre société.

Partout en France, des manifestations locales sont organisées pour illustrer le thème retenu. Chaque année, un concours prime les meilleures initiatives.

Le Comité national de la Semaine Bleue a souhaité situer la Semaine Bleue dans la continuité de la Journée internationale des personnes âgées programmée le 1er octobre 2016. Cette journée, placée sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et suivie depuis 1990 au niveau mondial, permet de porter d’une seule voix les problématiques de vieillissement au sein de toutes les sociétés.

Plus d'infos sur : https://semaine-bleue.org

PARRAIN DE L’EDITION 2019

EDGAR MORIN

« Pour une société respectueuse de la planète : ensemble agissons ! » Ce slogan plein de vigueur ne peut que raisonner en moi. Mes combats pour la sauvegarde de la planète sont ancestraux. Depuis des décennies, je défends l’émergence d’une communauté terrestre dépassant les frontières, les générations et la nécessité d’une approche globale sur ce sujet qui nous concerne tous, à tous les âges de la vie. Dès lors, lorsque vous m’avez sollicité pour être le parrain de la prochaine édition de la Semaine Bleue, je n’ai pas hésité une seule seconde.
Cette initiative permet chaque année à des personnes âgées de se mobiliser, d’exister ensemble, mais aussi de proposer une autre image dans une société bien trop souvent dominé par un jeunisme excessif. Elle rejoint donc des enjeux sociétaux tout à fait centraux. Nous vivons en effet dans une communauté qui bien souvent oppose les générations, érigeant les plus jeunes au rang de modèle et ringardisant les plus âgées d’entre nous, en refusant la sagesse des plus anciens. Une société également frappée par la discontinuité, dans laquelle les âges de la vie sont découpées en catégories statistiques. Avec l’âge, chacun devrait pourtant être conscient qu’il possède en lui tous les âges de la vie et si on me posait la question : « Quel âge as-tu ? » je lui répondrais : « J’ai tous les âges en moi ». La Semaine Bleue contribue depuis des années à cette prise de conscience, qui devrait irriguer l’ensemble de la société, en mettant en lumière des rencontres pleines de richesses et des projets communs entre les générations dans un esprit d’échange et de transmission.
Certes, toutes ces initiatives peuvent apparaître marginales, à rebours du fil de notre histoire, mais ériger des oasis de résistances liées par l’idée de fraternité n’a peut-être jamais été aussi essentiel. Il est parfois tentant de céder au fatalisme devant les catastrophes de notre temps, mais il y a aussi des étincelles qui nous donnent des raisons d’espérer et la Semaine Bleue en fait incontestablement partie. Je suis donc très heureux de contribuer à l’aider à grandir et à la faire briller…

BIOGRAPHIE :

Edgar Morin, de son vrai nom Edgar Nahoum, est né à Paris le 8 juillet 1921. La guerre d’Espagne en 1936 marque son premier engagement politique. En 1941, il prend sa carte au Parti Communiste Français (jusqu’en 1951) et en 1942 il entre dans la Résistance où il choisit le pseudonyme de Morin. Pendant la guerre il obtient une licence d’histoire-géographie ainsi qu’une licence en droit. À la Libération, il publie son premier ouvrage L’An zéro de l’Allemagne puis s’investit dans le journalisme en créant notamment la revue Arguments en 1956. C’est en 1950 qu’Edgar Morin entre au CNRS et s’intéresse essentiellement à des phénomènes considérés alors comme mineurs. Il publie Le Cinéma ou l’homme imaginaire en 1956, Commune en France : La Métamorphose de Plodemet en 1965 ou encore La Rumeur d’Orléans en 1967. Il deviendra Directeur de recherche au CNRS en 1970. À la fin de cette décennie, il élabore ce qu’il définira en 1982 comme étant la « pensée complexe » et se lance dans l’écriture de son œuvre majeure La Méthode dont les six tomes seront publiés entre 1977 et 2004.
Edgar Morin est Docteur honoris causa dans de nombreuses universités de par le monde. Sa pensée à travers ses ouvrages est présente dans plus d’une quarantaine de pays. Il s’attache désormais à réfléchir sur la mondialisation et s’engage dans le combat écologique.

(Biographie issue du site France Culture) :

• Dialogue sur la nature humaine, Éditions de l’Aube, 2018
• Mes philosophes, Pluriel, 2018
• Le cinéma, un art de la complexité : articles et inédits 1952-1962, Nouveau Monde éditions, 2018
• Pour résister à la régression, Éditions de l’Aube, 2018
• Connaissance, ignorance, mystère, Éditions Fayard, 2017
• Écologiser l’Homme, Lemieux éditeur, 2016
• Terre patrie, Seuil, 2010
• Autocritique, Seuil, 2010
• La Méthode, Seuil, 2008
• Mai 68, la Brèche, suivi de Vingt ans après, Fayard, 2007
• Science avec conscience, Seuil, 1990
• L’Homme et la mort, Seuil, 1970

Nous trouver

333 chemin du haut gabre
06810 Auribeau/Siagne
France.

Ouvert du Lundi au Samedi
De 08h à 18h00 et parlez à nos experts au 04.84.25.11.88

© 2018 Monehpad.com - Tout droit réservé - Copyright